• CONTACT

  • EDITIONS

  • _FR

    MUSEE IMMEDIAT

    Sandra Alek,Mai Anne Bénédic, Joao Bolan, Kate Motyleva, Vladimir Rakitsky, Mathilde Vaveau, Donald Weber ,2017.

    Trilingue FR / EN / RU
    Traduction : Larion Lozovoy (RU/EN), Henry Chesher, Mathilde Vaveau et Mai Anne Bénédic (FR/EN)

    Le musée est le lieu où s’enregistre l’histoire, une histoire.
    Musée Immédiat explore le phénomène de mise en musée immédiate de situations culturelles critiques/en transition (bouleversement constant des frontières, manipulation du passé culturel et historique,vagues artistiques autour de guerres et de conflits destructeurs) dans les pays de l’Est de l’Europe tels l’Ukraine, la Biélorussie et la Lettonie. Mais qu’est-ce que l’histoire ? Est-ce une chronologie ? Est-ce un ensemble d’événements ? Un peuple ? Un héritage culturel ? L’histoire n’est pas une vérité universelle, elle est une interprétation subjective d’une actualité ou d’un événement plus ancien. En d’autres termes, une vérité individuelle façonnée par chacun. Nous ne pouvons pas réécrire l’histoire, mais il est facile de sélectionner, de tronquer, de garder ou de jeter des éléments au gré des contextes, des influences et des mouvances, puis de les placer dans un musée.
    Ce projet invite à l’appropriation du concept d’histoire dans une société civile dont le socle identitaire est détruit, à travers les formes graphiques que sont la photographie et l’écriture.

    _EN

    MUSEE IMMEDIAT

    Sandra Alek,Mai Anne Bénédic, Joao Bolan, Kate Motyleva, Vladimir Rakitsky, Mathilde Vaveau, Donald Weber ,2017.

    Trilingual FR / EN / RU
    Translation: Larion Lozovoy (RU/EN), Henry Chesher, Mathilde Vaveau et Mai Anne Bénédic (FR/EN)

    The museum is the place where history, a story, is recorded
    Musée Immédiat deals with the phenomenon of the immediate establishment of critical/transitional cultural situations (constant upheaval of borders, manipulation of the cultural and historical past, artistic waves around wars and destructive conflicts) in the countries of Eastern Europe, such as Ukraine, Belarus and Latvia. But what is history? Is it a chronology? Is it a set of events? Is it a people? A heritage? Newspapers? Books? History is not a universal truth, history is a subjective interpretation of a current or old event. In other words, history is a sort of individual truth in which everyone has their own ideas. We cannot rewrite history, but it is easy for us to select, shorten, retain or throw elements into the background of contexts, to be influenced or appealed to.

    _FR

    L'UKRAINE POST-EUROMAIDAN

    (Mathilde Vaveau, Larion Lozovoy,2016). Traduit du Français à l’Anglais par Henry Chesher, et de l’Anglais au Français par Mathilde Vaveau.
    Les architectures et les paysages révèlent des chronologies paradoxales que l’Ukraine ne peut cacher. Comme l’ont illustré l’effet de la « de-communisation » postmaïdan et l’immédiate mise en musée des événements dans le Donbass, une part de l’histoire est supprimée pour être tout de suite remplacée par une autre. À travers trois témoignages accompagnés de photographies de Mathilde Vaveau, ainsi qu’un texte de Larion Lozovoy, ce livre exploite l’idée d’une Ukraine construite en diachronie, constamment modifiée par les révolutions et les guerres.

    _EN

    L'UKRAINE POST-EUROMAIDAN

    (Mathilde Vaveau, Larion Lozovoy,2016). Translated from French to English by Henry Chesher, English to French by Mathilde Vaveau.
    The architectures and landscapes reveal the paradoxical chronologies that Ukraine cannot hide. As illustrated by the effect of “de-communisation” post Maïdan, paralleled with the immediate establishment of the current affairs in Donbass, part of the history is suppressed to be immediately replaced with another. Through three testimonies accompanying photographs by Mathilde Vaveau, a text by Larion Lozovoy, this book explores a Ukraine built in a diachrony, constantly modified by revolution and war.

    _FR

    THE FABRICATED PAST IN THE CONFLICT COUNTRY

    (Mathilde Vaveau, Larion Lozovoy, Laure Mathieu, 2015). Traduit du Français à l’Anglais par Hélène Vaveau.
    The fabricated past in a conflict country est le titre d’un livre et d’une exposition, présentant tous deux une série d’images prise en Ukraine par Mathilde Vaveau entre Avril et Septembre 2015. Alors que certaines images montrent des architectures ou des intérieurs singuliers, toutes évoquent le passé historique de l’Ukraine qui surgit constamment dans le présent. Les photographies et les textes du livre visent à mettre en valeur les nouvelles limites qui se forment en Ukraine entre deux passés fabriqués ; entre un passé manipulé, construit que l’on exploite, et un passé chaotique, défait que l’on tend à faire disparaître.

    _EN

    THE FABRICATED PAST IN THE CONFLICT COUNTRY

    (Mathilde Vaveau, Larion Lozovoy, Laure Mathieu, 2015). Translated from French to English by Hélène Vaveau.
    The fabricated past in a conflict country is both the title of a book and the exhibition it accompanies, both present a series of photographs taken in Ukraine by Mathilde Vaveau between April and September of 2015. While some of the images show architectures or singular interiors, all evoke the historical past of Ukraine that constantly surges into present. These images exploit the idea of the frontier, which can take many forms, be them physically demarcated markings or even metaphorical, temporal, philosophical, ideological, sociological virtual borders. They are inherently political. The image / text set aims to highlight the new limits created in Ukraine between two manufactured pasts: a manipulation, a construction, an exploitation from the one side, from the other, a chaotic defeated past that one tends to depart from.